Bien planter pour de beaux rosiers…

1° Creuser un trou assez profond de 40 cm de diamètre et de profondeur. Garnir le fond du trou de terreau.

2° Préparer le rosier
Rosiers à racines nues : couper au sécateur les extrémités des tiges et des racines de 2 centimètres environ,

  • Rosiers en motte :
    Plantation d’hiver : dégager la tourbe qui les protège et couper les extrémités des tiges et des racines de 2 centimètres environ.
  • Plantation de printemps : prendre soin de ne pas casser la motte : risque de rupture de certaines racines et du cycle de végétation.

3° Disposer le rosier
Ajouter de l’engrais organique type cornaille au fond du trou. Etaler les racines vers l’extérieur en respectant leur sens naturel. Placer le rosier de telle façon que la base du rosier (point de greffe) soit au niveau du sol. Remplir le trou de terre tout en comblant les espaces entre les racines. Tasser la terre en forme de cuvette afin que l’eau puisse être stockée au pied du rosier.
Arroser abondamment.

4° Entretien des rosiers
Les rosiers doivent être arrosés régulièrement, taillés, et parfois traités contre certaines maladies.

 

Si vous ne pouvez pas les planter tout de suite…

  • Si le rosier est en motte, vous pouvez attendre 2 ou 3 jours avant de le planter, à condition de le conserver dans un endroit frais.
  • Si le rosier est à racines nues, vous devez le mettre en jauge. Pour cela il convient de l’immerger complètement dans une bassine d’eau quelques minutes pour qu’il se réhydrate, puis le placer allongé en biais dans un sillon creusé dans un lieu ombragé rempli de sable ou de tourbe pour garder les racines à l’abri. Cette jauge ne devra jamais se dessécher.Attention : l’idéal est de planter ses rosiers le plus rapidement après leur achat.

    Plantez vos rosiers de préférence en automne ou en hiver, en dehors des périodes de gel ou de fortes pluies.